L'Association

L'Association

Qui sommes-nous ?

L’association Arbre et Agriculture en Aquitaine

Elle se donne pour mission première de travailler au développement de l’agroforesterie dans les départements 24, 47, 40 et 64,  aussi bien en ce qui concerne la gestion des arbres dans les parcelles agricoles que les pratiques culturales agricoles qui y sont associées.

Par extension,
elle accompagne la reconnaissance et le développement de toutes les formes
d’arbre champêtre en zone agricole et non agricole, à l’exception des surfaces forestières.

L’association rassemble les personnes physiques et les personnes morales de droit privé ou public
souhaitant intervenir dans ce domaine afin d’engager toutes actions pouvant contribuer
à cet objectif dans le respect des cadres réglementaires, notamment:

Participer à la réalisation de projets agroforestiers par le conseil, l’expertise et l’accompagnement
auprès de tout porteur de projet.

Promouvoir l’agroforesterie auprès de tous les acteurs privés ou publics.

Assurer une veille réglementaire, être force de proposition et se positionner
en tant qu’interlocuteur des services publics à l’échelle départementale et régionale.

Participer à des projets de recherche/développement et de formation en agroforesterie
et optimiser les transferts de connaissance entre la recherche et les professionnels.

Informer et communiquer

Nous nous devons de réaliser un travail d’information et de communication afin
de présenter les techniques et fournir des données explicatives, scientifiques,
agronomiques et économiques.

Voici les quelques missions que nous menons au mieux:

Animation de réunions locales destinées aux agriculteurs et aux professionnels concernés afin d’échanger sur le rôle de l’arbre champêtre face aux problématiques agricoles actuelles.

Publication d’articles papier dans la presse locale et régionale ainsi que sur le Web.
Ces articles sont à destination du grand public, des professionnels agricoles ou encore des professionnels de filières.

Organisation de journées régionales et départementale à destination des élus, institutionnels,
conseillers techniques, agriculteurs, praticiens de l’aménagement…

Participation à des expositions, salons et évènements tous publics en collaboration avec nos partenaires.

RÉFÉRENCER ET ÉVALUER L’EXISTANT,
MUTUALISER LES MOYENS ET LES CONNAISSANCES

Il nous est apparu comme indispensable de travailler en concertation avec les partenaires concernés et de mutualiser les connaissances et savoirs faire afin d’optimiser notre efficacité.

Ainsi nous travaillons étroitement avec les opérateurs départementaux et régionaux d’appui technique ainsi qu’avec les collectivités et administrations. Le référencement de l’existant apparait également comme incontournable
afin d’évaluer les différents systèmes en place et sélectionner des parcelles de démonstration.

 

Organisation de journées d’échange afin d’harmoniser les techniques avec au programme visite terrain, ateliers participatifs d’aménagement, ingénierie de projet, retour d’expériences,
formation continue en interne.

Participation aux réunions d’élaboration des schémas cadre de développement de l’agriculture au plan régional et local, pour la reconnaissance et l’inscription de l’agroforesterie au sein de ces dispositifs (SRCE, SRCAE, PAT, agenda 21…)

Organisation de réunions techniques de sensibilisation des personnels des structures relais (chambres d’agricultures, fédérations de chasseurs, Cuma, organisation de producteurs, etc).

Ces réunions sont essentiellement destinées aux personnels des différentes structures
de développement qui ne sont pas investis sur le conseil agroforestier mais qui peuvent
assurer le relais d’informations initiales sur le sujet.

Lancement d’une opération d’état des lieux de l’agroforesterie en Aquitaine (référencement des parcelles et exploitations, implantations géographiques, types de systèmes et de filières de production, données technico-économiques).

Mise en place d’un réseau de parcelles de démonstrations.

SUIVI PÉRIODIQUE DES RÉALISATIONS

Afin d’avoir un aperçu de l’évolution quantitative et qualitative des pratiques, nous travaillons à établir un tableau de bord régional informant sur l’état des chantiers projetés et réalisés ainsi qu’un bilan annuel.